Motorisation de la monture

Mon C8 datant des années 90, je l'avais acheté avec le kit de motorisation AD/DEC comprenant les moteurs Vixen MT1 et la raquette de comamnde DD-1.

Rapidement il est apparu que cette raquette était très mal conçue d'un point de vue electronique et lorsqu'on l'utilisait en mode 32x, certains composants étaient soumis à des tensions superieurs à leur fonctionnement normal.

Bien qu'indiquée pour fonctionner en 12V, j'ai su bien apres qu'il était recommandé de ne pas dépasser les 9V et même lors d'une utilisation en 12V, choisir une batterie plutot qu'un transformateur secteur.

J'ai donc décidé de m'en passer et, souhaitant me mettre au ciel profond il me fallait un système permettant le suivi, le goto, l'autoguidage, mise au point motorisée, etc...

Dans un 1er temps, mon choix s'est orienté vers une motorisation de Mel Bartel's (disponible à cette époque et pouvant être fabriquée soi-même) en version "stepper" (moteur pas a pas) qui pouvait s'adapter sur n'importe quelle monture disposant de ce type de moteur. Elle m'a servie pendant pas mal d'années, me permettant de faire des images du ciel profond que vous pouvez consulter dans la galerie. Cependant, le gros inconvenient de cette motorisation, était de devoir dédier un PC sous DOS et avec un port parallèle uniquement à la motorisation. Ce qui en faisait 2 avec le PC d'acquisition et toute une logistique de cables ! C'était encore gérable avec mon installation fixe mais avec le temps, je déplacais de plus en plus le télèscope lors de missions ce qui crééait beaucoup de contraintes... Finallement en 2015, j'ai décidé de changer de système de motorisation et de fabriquer un PicAstro dont vous trouverez quelques infos ci-dessous. Il est également compatible avec les moteurs pas à pas ce qui m'a permis de conserver mes moteurs MT1 toujours en forme.

Face avant du PicAstro avec les branchements au PC/Merop et la raquette ainsi que les boutons Marche/Arret et Reset

Face arriere du PicAstro comprenant la connectique vers les moteurs ainsi que la prise d'alimentation et le fusible.

J'ai depuis également ajouté une prise RCA pour le moteur de mise au point fonctionnant en 12V.

La raquette de commande. Simple, avec les 4 boutons de déplacement et un interrupteur pour basculer sur le moteur de mise au point.

Le potentionmètre sert a ajuster a tout instant la vitesse de deplacement ainsi que la vitesse de mise au point.

L'interieur du PicAstro, avec tous les composant une fois montés et fixés dans le boitier.

Ici, la prise du moteur de mise au point n'apparait pas mais on distingue les cables en attente de branchement tout a gauche.

Voici la face avant du Merop avec le grand écran, bien lisible et dont on peut ajuster la luminosité.

Le bouton de gauche sert à acceder aux differents menus (Sync, Goto, APN, etc...) et le joystick à droite, pour la navigation ainsi qu'aux deplacements de la monture.

La face arrière du Merop. On y trouve la connectique série vers le PicAstro ou le PC, le bouton Marche/Arret ainsi que la prise Jack pour l'APN.

Ici, la vue éclatée de l'interieur du Merop avec tous les composants assemblés et pres a etre intégrés au boitier.

La mise en place dans le boitier est plutot delicate car l'espace est tres resteint mais au final tout rentre et donne un boitier compact et léger :)